Équipe Inclusion et diversité ethnoculturelle en éducation

Découvrez les activités à venir

 Conférence-midi

Pandémie de préjugés et de racisme envers les personnes d’ascendance asiatique sur Twitter
29 mars 2022
12h à 13h30

Résumé :

La pandémie de la COVID-19 a eu des impacts importants sur plusieurs aspects de nos vies et sur les relations intergroupes. Elle a provoqué une forte augmentation des incidences de racisme, de discrimination et de violence envers les Asiatiques dans les mondes réels et virtuels. Dans un contexte de confinement et de distanciation sociale, davantage d’individus se sont tournés vers les réseaux sociaux tels que Twitter pour communiquer et s’informer. Cette recherche a pour but de relever les spécificités du réseau social Twitter qui peuvent contribuer à renforcer le racisme et les préjugés à l’égard des Asiatiques durant la pandémie. Les algorithmes et le processus d’apprentissage profond (Deep learning) peuvent avoir des effets indésirables, puisqu’ils sont conçus pour choisir, trier ou ordonner les informations selon des critères particuliers. Ils peuvent engendrer des « bulles de filtre » et des « chambres d’éco » qui peuvent alimenter et amplifier les comportements en ligne des internautes. Le populisme et la polarisation politique peuvent être renforcés par les pratiques de désinformation et de conspiration en ligne. Les réseaux sociaux comme Twitter contribuent également à propager des discours antagonistes, populistes et haineux, ainsi qu’à les normaliser et les banaliser. Si les réseaux sociaux peuvent amplifier le racisme et les préjugés en ligne, ils peuvent également servir de plateforme de dénonciation de ces phénomènes.

présentatrice

  • Marianne Chevalier

    Assistante de recherche à l’Université de Montréal

    Les intérêts de recherche de Marianne Chevalier portent sur une méthode d’analyse novatrice en sciences sociales combinant les approches qualitatives et quantitatives. Dans son mémoire de maîtrise, elle prévoit analyser une question ouverte sur l’identification de responsables de la crise de la COVID19 en utilisant une approche computationnelle issue du traitement automatique des langues. Cette recherche représente une occasion d’identifier et de contrer les tendances dans l’attribution du blâme et de désignation de boucs émissaires en temps de pandémie par l’utilisation d’une méthode issue de l’apprentissage automatique.

Animatrice

  • Fahimeh DarchinianProfesseure adjointe, Département de sociologie à l’Université de Montréal

Participer à la réunion Zoom

 

Activités passées

 Conférence-midi

Clinique de l’interculturalité : une réflexion épistémique de la posture en recherche
18 mars 2022
12h à 13h30

Résumé :

En se basant sur une articulation des dimensions personnelle et épistémique, cette conférence soulèvera la question de la posture clinique en recherche ; notamment en abordant les tensions entre exigences intérieures et exigences scientifiques dans la démarche de recherche clinique en sciences sociales. Ce positionnement permettra de poser les jalons d’une réflexion critique sur les contextes d’interculturalité, en les ancrant dans les contextes contemporains et dans des processus socio-historiques de racisation – en convoquant notamment des perspectives postcoloniales, décoloniales et des Critical Whiteness Studies (CWS).

présentatrice

  • Sophie Hamisultane

    Professeure adjointe, École de travail social de l’Université de Montréal

    Sociologue clinicienne, elle examine la complexité psychosociale des rapports d’interculturalité, en tenant compte des processus socio-historiques (postcolonialité) et de la transmission intergénérationnelle (héritage migratoire), notamment dans la construction de soi de descendant.e.s de migrants racisés. Elle interroge également la posture clinique en contexte d’interculturalité.

Animatrice

  • Marie-Odile Magnan, Université de Montréal
    Titulaire de la Chaire en relations ethniques de l’Université de Montréal

 Conférence-midi

Permanence de la race/Mobilité de Classe : Parcours d’ascension sociale chez les descendants d’immigrantes et d’immigrants nord-africains en France

26 novembre 2021
12h à 13h30

Résumé : Dans cette présentation, je retracerai quelques-uns des principaux résultats de ma recherche portant sur les parcours de réussite scolaire et l’expérience de la mobilité sociale ascendante chez des descendants d’immigrants Nord-Africains en France. A partir de récits de vie avec une quarantaine de jeunes adultes ayant emprunté les parcours d’élite d’enseignement supérieur en France, ce projet de recherche retrace leurs expériences dans ces « Grandes Ecoles », leurs attentes et leurs aspirations professionnelles, sociales, et politiques, et plus largement, le sens qu’elles et ils attribuent à cette « réussite sociale ». A partir d’une discussion sommaire de mon livre, Higher Education and Social Mobility in France. Challenges and Possibilities among Descendants of North African Immigrants (Routledge 2020), il s’agira dans un premier temps de mettre en avant l’importance d’aborder la question de la « mobilité sociale » à partir d’une approche intersectionnelle, et tout particulièrement, de placer la question raciale, restant largement « interdite » du champ académique français, au cœur de l’analyse.

 

 

présentatrice

  • Biographie : Shirin Shahrokni est sociologue à l’Université de York, Toronto. Ses travaux et ses enseignements portent sur les trajectoires et les négociations identitaires de migrant.es et leurs descendant.es, ainsi que les discours et politiques migratoires en France et au Canada à partir de perspectives critiques de la race et décoloniales.

Animatrice

  • Marie-Odile Magnan, Université de Montréal
    Titulaire de la Chaire en relations ethniques de l’Université de Montréal